ACCAPAREMENT DES CHAMPS DES PAYSANS A BARAOUELI : Le Maire Cheickna Tounkara devant le juge…

Les propriétaires des champs situés aux alentours de la ville de Baraouéli étaient face à la presse le jeudi dernier. Ils entendent manifester toute leur indignation et leur mécontentement face au comportement inqualifiable de leur Maire Cheickna Hamala Tounkara. Ce dernier veut en effet s’accaparer de 72 hectares de leurs champs pour les morceler et les vendre. Face à leur refus, ils font l’objet d’harcèlements et de menaces de la part de leur édile. Pour éviter tout affrontement, les paysans ont saisi le juge de paix à compétence étendue de Baraouéli pour faire respecter leurs droits coutumiers dans ce litige […]

Communiqué du gouvernement

Face à la persistance de l’insécurité dans le centre de notre pays, particulièrement dans la zone de Koro, et ce malgré les efforts du Gouvernement et des personnes ressources pour ramener le calme, promouvoir la paix et le vivre-ensemble, le Premier ministre, Chef du Gouvernement ordonne aux Forces de défense et de sécurité de désarmer systématiquement tous les détenteurs d’armes, y compris ceux titulaires de permis de port d’arme, et aux autorités administratives régionales de suspendre la délivrance de permis de port d’arme, à compter de ce jour, jusqu’à nouvel ordre. Parallèlement à ces mesures, des poursuites judiciaires seront engagées […]

Nord-Mali: L’autre face cachée de la rébellion

L’Etat malien va devoir apprendre à compter, à s’affirmer, à réagir…Le Nord-Mali n’est pas encore devenue cette entité, mais déjà, il possède des identités multiples. Désormais, il y a une problématique de la citoyenneté que l’on retrouve dans le comportement de certains habitants. Tout se passe comme si les effets collatéraux de la guerre imposée agissent comme des accélérateurs de particules. Arrêtons-nous un instant sur ces fragilités constatées dans le tissu social dans cette région du pays sous peine de manquer quelque chose d’important dans nos analyses sur le futur. N’est- ce- pas que dans la déclaration de Bamako lue […]