TERRORISME : Les attaques terroristes ont coûté la vie à 147 personnes au Mali depuis 2013

Au moins 147 personnes ont trouvé la mort dans des attaques terroristes revendiquées au Mali depuis 2013. C’est dans ce contexte d’insécurité grandissante et d’extrémisme violent qu’est intervenue cette année la célébration du 21 août, marquant la Journée internationale des victimes du terrorisme dans le monde.

DÉMOGRAPHIE EN AFRIQUE : Booster l’économie sociale solidaire pour faire face aux défis de l’urbanisation

Pour la secrétaire générale du GSEF, Mme Laurence Kwark, l’explosion démographique urbaine n’est pas un obstacle pour le développement durable inclusif. Mais, a-t-elle ajouté à l’ouverture du forum, celui-ci doit être basé «sur la valeur de partage et des bonnes stratégies de développement centrées sur les hommes et les femmes accompagnées de bonnes politiques publiques».

Le cercle vicieux des accords avec les groupes rebelles

Le Pacte national offrait un meilleur cadre juridique et institutionnel pour une «intégration» de la minorité touarègue (si elle ne l’était pas) au sein de la République du Mali. Il ne faut donc pas se voiler la face, si le Pacte national n’a pas réussi à vaincre l’irrédentisme touareg, ce n’est pas l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale qui y réussira.

FACE A LA CRISE SÉCURITAIRE AU MALI : le mirage de la présence des forces étrangères

La France de Sarkozy a détruit la Libye et a armé des touaregs pour déstabiliser le Mali dans son seul intérêt. Les enjeux économiques et géostratégiques de la crise malienne sont connus de tous, sauf visiblement de ceux qui dirigent ce pays ces dernières années. Et c’est malheureusement l’Hexagone qui tire les ficelles à travers un accord militaire qui est largement en sa faveur et l’exploitation frauduleuse des richesses du nord du Mali.

FÊTE DU TRAVAIL AU MALI, célébrée dans un contexte de rupture de la confiance entre l’Etat et des syndicats

Le Mali célèbre demain, mercredi 1er mai 2019, la Fête du Travail ! Une célébration dans un contexte sociopolitique marqué par la rupture de confiance entre le pouvoir et des organisations syndicales, notamment les syndicats d’enseignants en grève depuis au moins trois mois. Réinstaurer cette confiance sera ainsi l’un des défis majeurs que le Premier ministre Boubou Cissé doit relever dans les meilleurs délais. Dans son discours à la nation du 16 avril 2019, le président Ibrahim Boubacar Kéita était très attendu par rapport aux solutions qu’il devait proposer pour calmer le front social en effervescence. Et l’actuel locataire de Koulouba […]

CHeick Diallo, ARCHITECTE-DESIGNER : Une icône au cœur brisé par la situation chaotique du Mali

Si de nombreux talents africains émigrent en Occident en quête de célébrité, il a fait lui le chemin inverse. En effet, après avoir vécu une trentaine d’années en Europe, il a décidé de s’installer au bercail en 2014 avec sa notoriété internationale acquise dans l’architecture et le design. Mais, il est avant tout un patriote très préoccupé par la situation que le Mali traverse depuis 2012. Nous nous sommes entretenus avec lui pour baliser les pistes de sortie de cette crise.

FORMATION DU GOUVERNEMENT : comment l’opposition veut dépouiller IBK de ses prérogatives

à l’impossible le pouvoir n’est pas tenu non plus. Sauf si le président de la République admet ouvertement avoir échoué dans la gouvernance politique du pays, donc prêt à accepter l’humiliant diktat des opposants. Sinon, il est temps qu’IBK s’assume en président élu par les Maliens. Dans, la situation actuelle du Mali, l’appartenance politique est moins importante que la compétence avérée d’un cadre, sa disponibilité à servir la nation avec la plus grande probité morale.

PREMIER MINISTRE : les raisons qui ont prévalu à la nomination de Boubou Cissé

Le manque de coloration politique avérée du nouveau Premier ministre, en dehors d’être proche du président, est comme un couteau à double tranchant. A lui de s’en servir. Cela aurait pesé dans la balance de sa nomination selon une source bien introduite.

ATTAQUE DE GUIRÉ | FAMa : 11 morts et des blessés / côtés Assaillants : 15 morts…

Dans un communiqué de presse distillé lundi dernier, le ministère de la Défense et des anciens combattants donne le bilan de l’attaque perpétrée contre le poste de Guiré cercle de Nara. Lire le communiqué ci-dessous.

«Nous n’irons pas en Égypte pour faire de la figuration, mais avec l’ambition de remporter le trophée» dixit MOHAMED MAGASSOUBA, COACH DES AIGLES DU MALI

Un entraîneur de football n’est pas un charlatan, mais un technicien qui base son raisonnement sur du concret. Et en la matière, c’est d’abord le travail bien fait. C’est donc en fonction de la qualité de la préparation que nous pourrions évaluer nos chances. Sinon pour le moment, c’est 50/50 pour tout le monde. Et toute modestie mise à part, je suis ambitieux. Je ne vais pas à une CAN pour faire de la figuration, mais pour la remporter. C’est un projet, une ambition personnelle. Certainement que c’est aussi l’ambition des coaches de tous les pays qualifiés.

SOLIDARITÉ NORD-SUD : Nènè Guissé au groupe scolaire Tom-Touti de Bougoudanin

Au nom de la joueuse internationale française d’origine malienne, Mamignan Touré dite Migna et de l’Association Sabouniuma de sa mère Néné Guissé Dagonneau (ancienne gloire du basket féminin malien), nous avions alors eu l’immense honneur de remettre ce don à M. Moussa Sidibé dit Kempasma, responsable dudit Centre et des clubs de basket de l’AS Mandé. Il a remercié Migna et Sabouniuma d’avoir pensé aux enfants de son centre.

SUCCESSION AU HAUT CONSEIL ISLAMIQUE : IBK ne joue pas, mais il gagne sans le ballon

En 2014, IBK a prouvé a fond qu’il pouvait arracher la victoire pour son camp. Cette année, il a encore gagné, mais sans tirer un coup.
La victoire de «Ya Bani» n’est pas, à proprement parler, la victoire du camp IBK (qui est par ailleurs politiquement en débandade) dans l’affaire. C’est surtout la défaite cuisante du camp de l’Imam Dicko, qui a abdiqué avant même le combat, qui constitue le point de soulagement de Koulouba.

DÉMISSION DE SOUMEYLOU BOUBEYE MAÏGA : plus un repli stratégique qu’un déclin politique du «Tigre»

Et comme l’a su bien analysé le consultant Abdourhamane Dicko, la suite de sa démission ne devrait pas être recherchée seulement dans la personne du prochain Premier ministre. Elle résiderait plutôt dans «la nécessité de normalisation voire d’apaisement du contexte politique (consensus entre majorité et opposition sur les priorités et l’approche de leur gestion) que dans la personne du nouveau Chef du gouvernement».

FONDATION MO IBRAHIM À PROPOS DE LA MIGRATION : «l’Afrique est une terre d’immigration et non un continent d’exode»

selon la Fondation, les 36 millions de migrants africains ne représenteraient que 14,1 % de la population émigrée du monde. Soit bien moins nombreux que les migrants d’Asie, 41 %, et les Européens, 23,7 %. L’Inde, le Mexique, la Russie et la Chine sont d’ailleurs en tête des pays le plus pourvoyeurs de migrants. L’Égypte, premier pays cité du continent africain, n’arrive qu’en 19e position.

ANNUAL INVESTMENT MEETING : l’API Mali primée à Dubaï, à l’occasion de la 9e édition

Le 8 avril à Dubaï (Emirats Arabes Unis), lors du diner de gala de l’Annual Investment Meeting (AIM 2019), l’Agence pour la Promotion des Investissements au Mali (API-Mali) a reçu un Award pour la qualité de son travail de promotion économique du Mali. L’édition 2019 était placée sous le signe de la révolution numérique.

ADRESSE A LA NATION DU PRÉSIDENT : IBK a échoue à son examen de rentrée politique

Le second point de préoccupation du président Ibrahim Boubacar Kéita est relatif à la «jeunesse». Des jeunes «souvent en perdition» et qui doivent «sortir des chemins de pensée archaïque, des mimétismes politiciens stériles, des impasses des responsabilités malencontreusement assumées ou revendiquées».

Congrès du Haut Conseil Islamique : Chérif Ousmane Madani Haïdara remplace Mahmoud Dicko

Chérif Ousmane Madani Haïdara a succédé à l’Imam Mahmoud Dicko (qui n’était pas candidat à sa succession) à la tête du Haut Conseil Islamique (HCI) pour un mandat de 5 ans. Cette élection s’est déroulée à la suite d’un consensus qui a permit le retrait de la candidature de Soufi Bilal Diallo, en faveur de Madani Haïdara.

ISLAM ET TERRORISME : IBK appelle à tracer une ligne rouge entre l’islam et le terrorisme

…le président Ibrahim Boubacar Kéita a tendu la main au président sortant du Haut Conseil Islamique, Mahmoud Dicko qui avait mobilisé les Maliens le 5 avril 2019 pour exiger le limogeage du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga ou la démission du chef de l’État lui-même. «C’est un grand leader qui s’en va. Président sortant, vous restez un frère malgré les divergences qui peuvent arriver, malgré nos fâcheries d’hommes. Un frère sortant n’existe pas chez moi… Et je suis heureux et fier d’être votre frère», a assuré IBK.

ÉDUCATION : l’Unicef félicite le Mali pour des efforts aujourd’hui menacés par l’année blanche

Un nouveau rapport mondial de l’UNICEF sur l’accès à l’enseignement pré-primaire félicite le Mali pour les importantes mesures déjà entreprises pour renforcer l’éducation pré-primaire. Le Mali est ainsi cité par l’organisme onusien comme «exemple pour d’autres pays à faibles revenus».