Elections communales du 20 novembre 2016: La société civile relève des dysfonctionnements et des incidents

Dans une déclaration rendue publique à la mi-journée hier, le consortium des organisations de la société civile pour l’Observation du processus électoral par rapport aux communales affirme que des dysfonctionnements et des incidents sont à déplorer. Ledit consortium, constitué de la Jeune chambre internationale Mali, du Réseau plaidoyer et lobbying et de SOS démocratie, avait déployé une équipe sur l’ensemble du territoire pour assurer le suivi des opérations de vote.

“Près de 19% de la population malienne affectée par l’insécurité alimentaire” dixit Oumar Ibrahima Toure, ministre-commissaire à la sécurité alimentaire

C’est la principale information qui ressort de la première réunion du Cadre harmonisé qui a pris fin, le jeudi 17 novembre dernier. Selon le ministre-commissaire qui a présidée la cérémonie de clôture, ce sont plus de 3 millions de nos compatriotes qui sont touchés par l’insécurité alimentaire, soit 19%  de la population. A cette première réunion qui a durée une semaine, ont pris part tous les acteurs concernés par la question à savoir, les représentants de la FAO, du PAM, de l’UE, de l’Usaid, de la Coopération Suisse et plusieurs structures techniques et les ONG partenaires.

A quand un institut pour former les présidents africains ?

Les présidents africains ont aujourd’hui, plus que jamais, besoin d’une école de formation. Un institut continental où ils iraient apprendre la bonne gouvernance et le respect de la constitution. Sans oublier des modules de formations sur l’alternance, le bien public, et le respect de la liberté de presse. De la sorte, les meilleurs d’entre eux pourraient légitimement prétendre à gouverner nos pays ! Cet institut, s’il voyait le jour, éviterait l’amateurisme que l’on constate à tous les niveaux de la gestion de nos États. Sinon qu’est-ce qu’un journalisme bien formé dans un État mal gouverné ?