Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle mine d’or de Kodiéran, située à environ 300 km au sud de Bamako et plus précisément à 5 km de Kalana, à Fabula dans le cercle de Yanfolila, a eu le privilège d’être inaugurée par le président de la République Amadou Toumani Touré, le samedi 25 février, en dépit d’un programme chargé. A cette cérémonie, était présent un nombre important de personnalités nationales et étrangères.

Il s’agit en plus du Président-directeur général et actionnaire majoritaire de Wasoul’or, Aliou Boubacar Diallo, du ministre des Mines, Amadou Cissé et d’autres membres du gouvernement. Etaient également présents des députés, les autorités locales, des membres de la famille Diallo, les partenaires techniques et financiers Allemands, Australiens, Canadiens, Français, Américains et Sud-Africains et une population sortie massivement pour la circonstance.

C’est dans une ambiance digne d’un événement national que s’est déroulée la cérémonie d’inauguration de la mine de Kodiéran de la société Wassoul’or. En effet, avec une forte délégation de près d’un millier de personnes venues de Bamako, la population locale est sortie massivement pour saluer le courage et l’abnégation d’un dont les mérites restent illimités aux yeux du représentant du chef de village, Sidiki Doumbia et du maire de Gouaniaka,   Drissa Sidibé.

Ce jour exceptionnel, disent-ils, n’est que la suite logique de tant d’efforts consentis par le passé. C’est-à-dire la construction des forages, de six salles de classes, de l’aménagement de la mairie, d’un centre de santé, de la retenue d’eau de Nounfra, de la prise en charge des maitres d’écoles (dons de motos et prise en charge de salaires), des dons de vélos à 45 élèves et des parents encouragés avec des bœufs, des sacs de riz, de mil, du sucre et du lait pour promouvoir l’éducation et lutter contre le travail des enfants surtout dans les placers, ont-ils soutenu. Le tout pour un montant d’à peu près 500 millions de FCFA.

Mme Kanté Sitan Sissoko, une poétesse hors du commun, a parlé de l’Homme. Elle nous a édifié sur les devoirs, les obligations et le talent d’un homme.

“Excellence Monsieur le président de la République, chef de l’Etat du Mali, permettez-moi de faire cette déclaration sans aucune démagogie de ma part : c’est le lieu et le moment de vous rendre hommage pour votre clairvoyance, votre vision et pour la confiance que vous avez placée en nous lorsque notre projet était en gestation. C’était en mars 1992 quand vous conduisiez la transition à l’aube de la démocratie malienne « , a introduit le Président directeur général de Wassoul’or, Aliou Boubacar Diallo, lors de la cérémonie d’inauguration.

Le PDG de Wassoul’or  qui a pour slogan ou objectif de faire briller l’or du Mali pour les Maliens a déclaré que « pour en arriver là et atteindre le bout du tunnel, le chemin a été long, très long et le parcours a été difficile, très difficile et comme le dit l’adage : nous sommes passés plusieurs fois « entre les pattes de l’éléphant  » et nous avons échappé aux prédateurs par la grâce de Rabbi Soughanahou Tabaraka Wa Taala”.

Aliou Boubacar Diallo a rappelé le permis d’exploitation qui couvre une superficie de 100 km quand le gisement d’or de Kodiéran n’occupe que 2% de cette superficie. Et les études révèlent des ressources géologiques estimées à 82 tonnes d’or et prévoient une production annuelle de 6 tonnes pour progressivement atteindre les 12 tonnes, pendant une durée minimale de 8 ans d’exploitation. D’autres gisements d’or satellites comme Traorela, Kobada, Kodierani, Daoula et Tagoua ont fait leur apparition et vont sans doute faire l’objet d’exploitation dans les années à venir après de plus amples recherches.

D’après lui, la période des tests, a révélé trois fois plus d’or que les teneurs très conservatrices qui se trouvaient dans les études géologiques de faisabilité. Ce qui donne de l’espoir d’augmenter la durée de vie de la mine, avec plus de production, en y ajoutant les gisements satellites, a-t-il précisé. Selon lui,  le coût de production pour une once d’or est de 300$, dont environ 1/3 représente le coût énergétique. En ajoutant qu’une connexion sur la ligne haute tension Sélingué-Kalana, qui  traverse la concession, permettrait une baisse de 40% du coût énergétique.

Pour terminer son allocution, Alou Boubacar Diallo, Président directeur général de Wassoul’or a souligné que la mine d’or de Kodiéran qui a englouti plus de 100 milliards de FCFA et qui va employer 500 personnes et autant indirectement, est détenue à hauteur de 20% par l’Etat malien, 25% par les partenaires et 55% par lui-même.

Au ministre des mines, Amadou Cissé de soutenir que c’est pour lui un très grand plaisir, une légitime fierté et un agréable devoir de prendre la parole devant cette auguste assemblée en ce jour du 25 février 2012, à l’occasion de cette cérémonie d’inauguration de la mine d’or de Kodiéran, propriété de la Société Wassoul’Or SA.

Il a rappelé qu’il y a deux ans, c’était à Syama et à Tabacoto pour la reprise des activités des mines d’or de la SOMISY et de la TAMICO, en décembre 2012, c’était à Tienfala où les populations ont estimé que ATT leur a offert le meilleur cadeau de fin d’année, à travers la pose de la première pierre d’une usine sidérurgique par Sahara Mining et aujourd’hui, c’est à Faboula, que le président  pose le premier acte de la vie de la mine de Kodiéran à savoir la coupure du rauban et la coulée du premier lingot d’or.

La réalisation de ces projets tous aurifères, permettra donc de conforter la position de troisième producteur d’or africain du Mali derrière l’Afrique du Sud et le Ghana et de raffermir la contribution du secteur minier à l’économie nationale avec actuellement 70% des recettes d’exportation et environ 7% du Produit intérieur brut (PIB).  » Je voudrais, en m’appuyant sur l’exemple de Monsieur Diallo, dire aux autres qui hésitent à prendre ces risques : yes you can, yes you may do« , a soutenu, le ministre des Mines, Amadou Cissé.

Que faut-il dire de plus pour couronner ou encourager un homme de haut niveau qui su braver froid et neige et vent et tempête pour atteindre son objectif ? Le président de la République Amadou Toumani Touré a décoré par décret présidentiel, Aliou Boubacar Diallo « Chevalier de l’Ordre National du Mali « .

Le président ATT, le ministre des Mines Amadou Cissé et le Président- directeur général de Wassoul’Or ont eu le privilège d’assister et de tenir entre leur main le premier lingot d’or de 25 Kg pour une valeur de 420 millions de FCFA.

Une journée au cours de laquelle l’Orchestre national a chanté ses plus belles chansons avant qu’elle ne soit  clôturée par un déjeuner gala.

Moulaye HAIDARA


Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.